COMMINIQUÉ | Le soutien à domicile : Une priorité incontournable pour le prochain gouvernement

Communiqués

30 août 2018


LE SOUTIEN À DOMICILE :
UNE PRIORITÉ INCONTOURNABLE POUR LE PROCHAIN GOUVERNEMENT

Québec, le 30 août 2018 Le Réseau de coopération des entreprises d’économie sociale en aide à domicile (EÉSAD) souhaite profiter de l’annonce d’aujourd’hui du Parti libéral du Québec (PLQ), pour faire du soutien à domicile l’une des priorités du prochain gouvernement. Au cours du dernier mandat, le gouvernement a pris des engagements concrets pour les usagers des EÉSAD en augmentant à deux reprises l’aide financière disponible dans le cadre du programme d’exonération financière pour les services d’aide domestique (PEFSAD). Investir dans le PEFSAD est très important, car les premières atteintes à l’autonomie des aînés se traduisent généralement par des difficultés à accomplir seul des tâches de la vie domestique (AVD).

Jusqu’à maintenant, le Parti québécois et le PLQ ont quantifié les investissements qu’ils souhaitent faire dans notre secteur, nous souhaitons donc connaître rapidement les engagements financiers de la Coalition avenir Québec et de Québec solidaire. Les centaines de millions de dollars par année, annoncés aujourd’hui par monsieur Philippe Couillard, le premier ministre, comme l’annonce de madame Diane Lamarre le 21 août, seront particulièrement importants pour répondre aux besoins sur le terrain. Cependant, le parti qui sera porté au pouvoir le 1er octobre prochain devra obligatoirement se saisir des deux dossiers suivants, s’il souhaite que ses investissements aient des conséquences concrètes pour les usagers :

  1. Trouver des solutions concrètes pour lutter contre la rareté de la main-d’œuvre. D’ici 2022, juste pour les EÉSAD, c’est plus de 10 000 préposés d’aide à domicile dont nous aurons besoin, si on souhaite offrir des services adéquats à la population québécoise. Pour ce faire, il faudra notamment lutter adéquatement contre le fléau du travail au noir à domicile en mettant en place des mesures positives pour réinsérer la main-d’œuvre éloignée du marché du travail.
  2. Encourager le développement des tâches mixtes (AVD, services d’assistance personnelle [SAP] et répit) lors d’un même service, car dans un contexte de rareté de main-d’œuvre, il est impératif de maximiser les ressources humaines disponibles. Pour ce faire, il est urgent d’ouvrir le panier de services du PEFSAD pour y inclure les SAP et le répit.

Pour faire face au défi du vieillissement de la population, le prochain gouvernement pourra évidemment compter sur le soutien des EÉSAD, afin de soutenir le réseau de la santé dans ses obligations vis-à-vis des usagers. Les besoins en soutien à domicile, reliés au vieillissement de la population du Québec, créeront une pression énorme sur le système et il est nécessaire que les EÉSAD soient perçues, par le prochain ministre de la Santé et des Services sociaux, comme un allié de premier ordre.

Le Réseau de coopération des EÉSAD

Le Réseau de coopération des EÉSAD représente les entreprises d’économie sociale reconnues aux fins du PEFSAD. Les EÉSAD sont présentes dans les dix-sept régions administratives de la province. Ces entreprises, administrées principalement par et pour leurs usagers et exploitées à des fins non lucratives, offrent plus de sept millions d’heures de services à 100 000 personnes, dont près d’un million d’heures pour les services d’assistance à la personne. Les EÉSAD emploient plus de 9 400 personnes, dont 8 700 préposées et préposés d’aide à domicile possédant les compétences et l’expertise requises, afin d’assurer un soutien et des services à domicile de qualité aux citoyens qui en ont besoin. Si vous désirez en savoir plus sur les EÉSAD et le PEFSAD, nous vous invitons à visiter notre portail Web : https://aidechezsoi.com.