Une bonification salariale qui facilitera les démarches d’attrait et de fidélisation de la main-d’œuvre des EÉSAD

Communiqués

10 juin 2024


Aide à domicile, préposée chez des membres.

Québec, 10 juin 2024 – L’investissement significatif de 14,8 millions $ annoncé aujourd’hui par la ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé, Mme Sonia Bélanger, afin de bonifier le salaire des aides à domicile œuvrant dans les entreprises d’économie sociale en aide à domicile (EÉSAD) aura un effet structurant très important pour l’ensemble des membres du Réseau de coopération des EÉSAD, souligne son directeur général, M. J. Benoit Caron.

Avec les sommes injectées par la ministre, les EÉSAD pourront majorer le salaire des aides à domicile pour chaque heure de services vendue dans le cadre du Programme d’exonération financière pour les services d’aide domestique (PEFSAD) ainsi que pour les services d’assistance personnelle référés par les établissements de santé. Grâce aux aides à domicile qui jouent un rôle majeur dans le soutien à domicile, les EÉSAD sont un pilier incontournable de l’écosystème du soutien à domicile au Québec.

« Dans le marché du travail actuel, où la compétition est vive pour attirer les talents, cet important investissement dans les conditions de travail des aides à domicile des EÉSAD permettra de faciliter nos efforts de recrutement et de rétention de la main-d’œuvre. Ces investissements permettront de consolider le travail des EÉSAD qui offre des services à plus de 100 000 personnes au Québec à l’heure actuelle, et ce nombre continuera de croître au cours des prochaines années », précise le président du Réseau de coopération des EÉSAD, M. Martin-Charles Saint-Pierre.

« Cette injection de fonds que nous avions réclamée pour améliorer les salaires de nos aides à domicile visait aussi à ce que la facture de cet ajustement salarial ne soit pas refilée à nos usagers. Il est impératif de garder les tarifs pour nos usagers le plus bas possible afin de favoriser l’accès à nos services pour toutes les situations socioéconomiques. Il a toujours été dans l’ADN de nos entreprises d’économie sociale exploitées à des fins non lucratives de servir leur communauté à un juste coût, et de permettre à nos aînés de vieillir chez eux, s’ils le souhaitent, grâce à des services de qualité prodigués avec humanité par des gens de leur milieu. Au-delà de ce que ça représente en termes de montant, le geste d’aujourd’hui est une reconnaissance du travail essentiel des aides à domicile. Le contexte est d’autant plus favorable alors qu’on célébrait récemment la Journée nationale des aides à domicile des EÉSAD », conclut avec fierté le directeur général du Réseau de coopération des EÉSAD, M. J. Benoit Caron.

À propos du Réseau de coopération des EÉSAD

Les EÉSAD sont présentes dans toutes les régions administratives du Québec. Ces entreprises, administrées principalement par et pour leurs usagers et exploitées à des fins non lucratives, sont des organisations de proximité ancrées et voulues par leurs communautés. Elles offrent plus de 7,7 millions d’heures de services à près de 100 000 personnes, dont près de 1,7 million d’heures de services d’assistance personnelle et 6 millions d’heures de services en aide à la vie domestique. Les EÉSAD emploient plus de 9 400 personnes, dont 9 000 aides à domicile possédant les compétences et l’expertise requises afin d’assurer un soutien et des services à domicile de qualité aux citoyens qui en ont besoin.

Pour en savoir sur les EÉSAD, visitez https://chezmoipourlavie.com.
Pour en savoir plus sur les services, visitez le www.aidechezsoi.com.
Pour devenir aide à domicile : https://jaideadomicile.com

– 30 –

Source du Réseau de coopération des EÉSAD
Luka Aubin-Jobin
Conseiller principal aux affaires publiques
581-309-3188

Information :
J. Benoit Caron
Directeur général
418-717-8882